Dépôt d’une demande d’injonction par un groupe de Montagnais de la Côte-Nord

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Pour le chef Betsiamites, René Simon : « Nous disons non ! Il n’y aura aucun nouveau développement hydroélectrique affectant notre territoire traditionnel tant et aussi longtemps que la question du développement hydroélectrique déjà réalisé sur notre territoire traditionnel ne sera pas réglée ». Le 21 juin 1999, après plusieurs mois de pourparlers, Hydro-Québec et les Montagnais s’entendront pour détourner la tête des rivières Portneuf, Sault-aux-Cochons et Manouane vers la rivière Bersimis.Pour le chef Betsiamites, René Simon : « Nous disons non ! Il n’y aura aucun nouveau développement hydroélectrique affectant notre territoire traditionnel tant et aussi longtemps que la question du développement hydroélectrique déjà réalisé sur notre territoire traditionnel ne sera pas réglée ». Le 21 juin 1999, après plusieurs mois de pourparlers, Hydro-Québec et les Montagnais s’entendront pour détourner la tête des rivières Portneuf, Sault-aux-Cochons et Manouane vers la rivière Bersimis. Source : Le Devoir, 18 février 1998, p.A1.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...