Dernier avis à ceux qui traversent entre Sainte-Anne-de-la-Pérade et Saint-Jean-Deschaillons

, par Jean Provencher

Les gens qui font la traverse entre Ste-Anne et St-Jean et vice-versa font bien de profiter des quelques jours qui leur restent pendant lesquels la glace sera encore passable. Déjà, de larges mares d’eau se forment sur le chemin balisé. Dans quelques jours, on n’y pourra plus passer. La Patrie (Montréal), 21 mars 1907.

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2018/03/1...