Des Abénaquis à Saint-Léon

, par noreply@blogger.com (Le Flâneur)

Les mentions d'Amérindiens dans les paroisse du comté de Maskinongé sont plutôt rares. Le registre de Saint-Léon-le-Grand contient quelques actes qui signalent leur présence le long de la rivière du Loup entre 1811 et 1823. Ces chasseur exploitaient des territoires laissés vacants par la disparition des anciens Attikamegs, exterminés par les Iroquois et les maladies dans les années 1670.

Des réfugiés

Les Abénaquis étaient des réfugiés, au même titre que les Acadiens et les Loyalistes de la Nouvelle-Angleterre qui se sont établis plus tard dans le comté de Maskinongé.

Dans son Histoire de Louiseville publiée en 1961, Germain Lesage signalait leur présence sur la rivière du Loup :
« Vers la fin de 1679, des réfugiés d'un autre genre arrivent dans le district. Des Abénaquis de Kennebec, vaincus par les Bostonnais, émigrent au Canada et se fixent à la rivière Saint-François de l'autre côté du Lac-Saint-Pierre. Ils ne tardent pas à venir chasser tout le long de la rivière du Loup qu'ils appellent, en leur langue Abamasie, la rivière croche. »

Ils fréquentaient donc la rivière du Loup bien avant avant l'ouverture du registre de Saint-Léon-le-Grand en 1802. J'ai trouvé dans ce registre trois mentions de ces chasseurs en 1811, 1817 et 1823.

Première mention

La première mention en 1811 n'en dit pas beaucoup. C'est la sépulture d'un enfant noyé, de parents inconnus : 
« Le 20 de juillet 1811, par nous soussigné, curé de cette paroisse, a été inhumé dans le cimetière de cette paroisse le corps de François né de parents inconnus ; le dit enfant, noyé hier âgé d'environ sept ans, Sauvage de la nation abénaquise ... Delaunay prêtre »

Les parents de l'enfant ont peut-être préféré garder l'anonymat de peur d'être inquiétés.

Deuxième mention

La deuxième mention en 1817 est plus révélatrice. C'est le baptême de Joseph Louis sauvage dont les parents étaient connus :
« Le 8 avril 1817, par nous curé soussigné a été baptisé Joseph né de ce jour du légitime mariage de Joseph Louis et de Narcisse Joseph, Sauvages Abénaquis du village de Saint-François ; le parrain a été Jean-Baptiste Hostein dit Marineaut agriculteur de la paroisse de Saint-Antoine de la rivière du Loup ; la marraine a été Angélique Desserre Épouse d'Augustin Lambert qui ainsi que le père présent ont déclaré ne savoir signer de ce enquis. Delaunay prêtre. »
Je n'ai pas réussi à retrouver ses parents. Les patronymes Louis et Joseph font probablement référence aux prénoms des grand-pères de l'enfant baptisé, ce qui ne nous avance pas beaucoup.

Le parrain Jean-Baptiste Hostein dit Marineau n'était pas apparenté aux Abénaquis. La marraine Angélique Desserre, épouse d'Augustin Lambert, non plus. Il ont probablement assumé ces rôles comme témoins du baptême, à la demande du curé Delaunay.

Troisième mention

La troisième mention du registre de Saint-Léon est le baptême en 1823 du fils d'un couple formé d'une Abénaquise, Marie Josephte, et d'un Algonquin, François Rotono :
« Le 31 de janvier 1823, par nous curé soussigné, a été baptisé paul né de ce jour du légitime mariage de François Rotono et de Marie Josephte sauvages hivernant dans ces endroits ; le parrain a été jean-baptiste grenier La marraine Thérèse Delaunay épouse de joseph Foucher et qui ont déclaré ne savoir signer ; le père étant allé à la chasse, de ce enquis Delaunay prêtre. »
François Rotono est un personnage connu. Il venait de la bande des Algonquins de Trois-Rivières et chassait régulièrement dans la région de la rivière du Loup. Il a épousé l'Abénaquise Marie Josephte à une date inconnue (vers 1800-1810). Leur fille mineure Marie-Josephte Rotono, née vers 1813, a épousé Noël Saint-Aubin, un Abénaquis lui aussi, le 2 juillet 1825 à Trois-Rivières (Immaculée-Conception). Joseph Boucher de Niverville a été témoin de ce mariage.

Le parrain et la marraine du petit Paul Rotono, Jean-Baptiste Grenier et Thérèse Delaunay, n'étaient pas apparentés aux Abénaquis. 

Voir aussi sur ce blog : La fureur des Abénaquises.

Voir en ligne : http://www.lecarnetduflaneur.com/20...