Des mots étonnants, complètement perdus depuis

, par Jean Provencher

Dépouillant la presse québécoise ancienne, il arrive parfois qu’on tombe sur de bien anciens mots de la langue française, des mots à l’agonie. Ils obligent à courir au dictionnaire et à les épingler sur le grand babillard pour qu’ils ne disparaissent à jamais. Qui, par exemple, se souvient aujourd’hui du mot « GUIGNON » ? À Saint-Jean-sur-Richelieu, […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2016/09/0...