Des nouvelles de ce LeRoyer

, par Jean Provencher

Feuilletant les pages des journaux anciens, des êtres surgissent, têtus, tenaces, que l’histoire n’a pas retenus, et qui vous crient quasiment de les « repêcher ». Du moins ne peut-on s’en empêcher. En 1885, on le dit « figure sympathique habitant près des forêts du Maine » ayant domestiqué un jeune orignal. En 1902, le voilà né en France, […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2014/02/1...