Des prisonniers de guerre à Sorel au début du 18e siècle

, par Mathieu Pontbriand

La Grande Paix de Montréal de 1701, signée entre les Français et les Iroquois, établit une paix durable dans la vallée du Saint-Laurent et, en conséquence, pour le petit bourg de Sorel, jusqu’à la décennie 1750. Les Iroquois avaient été jusque-là des adversaires efficaces. Leur activité avait forcé les autorités françaises à ériger les forts […]

Voir en ligne : https://mathieupontbriand.wordpress...