Dévoilement d’un accord Québec-Ottawa sur la francophonie

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Avec cet accord, le Québec à un statut de gouvernement participant dans l ’ACCTF et aura le droit de représentation distincte au sein de la délégation canadienne. François Cloutier, ministre des Affaires culturelles, soutient que « cette entente permet au Québec d’assurer une présence identifiée au sein de la délégation canadienne et lui permet également de parler en son nom propre pour les matières qui relèvent de sa compétence. »Avec cet accord, le Québec à un statut de gouvernement participant dans l ’ACCTF et aura le droit de représentation distincte au sein de la délégation canadienne. François Cloutier, ministre des Affaires culturelles, soutient que « cette entente permet au Québec d’assurer une présence identifiée au sein de la délégation canadienne et lui permet également de parler en son nom propre pour les matières qui relèvent de sa compétence. » Source : Le Devoir, 2 octobre 1971, p.1 et 6.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...