Dévoilement d’un jugement de la Cour suprême invalidant certaines dispositions de la Loi 101

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Cette décision fait suite à la contestation présentée par les dirigeants de cinq commerces montréalais : Brown’s Inc., Valerie Ford, McKenna Inc., Nettoyeur et tailleur Masson Inc. et La Compagnie de fromage Nationale Ltée. Bien accueilli par la communauté anglophone, le verdict de la Cour suprême soulève un tollé dans les milieux nationalistes québécois, le porte-parole du Mouvement Québec français, Guy Bouthillier, allant jusqu’à le qualifier de « consécration du bilinguisme ». La balle est maintenant dans les mains du gouvernement québécois qui devra réagir à ce jugement dans les jours à venir. Cette décision fait suite à la contestation présentée par les dirigeants de cinq commerces montréalais : Brown’s Inc., Valerie Ford, McKenna Inc., Nettoyeur et tailleur Masson Inc. et La Compagnie de fromage Nationale Ltée. Bien accueilli par la communauté anglophone, le verdict de la Cour suprême soulève un tollé dans les milieux nationalistes québécois, le porte-parole du Mouvement Québec français, Guy Bouthillier, allant jusqu’à le qualifier de « consécration du bilinguisme ». La balle est maintenant dans les mains du gouvernement québécois qui devra réagir à ce jugement dans les jours à venir. Source : La Presse, 16 décembre 1988, p.1 et A2.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...