Dévoilement de statistiques sur la situation de l’industrie papetière au Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Il existe 201 entreprises dans ce secteur qui fournissent de l’emploi à 103 000 travailleurs. L’industrie de la pulpe et du papier rapporte annuellement 728 millions de dollars et en verse 160 millions en salaires à 37 000 travailleurs ainsi qu’à 66 000 ouvriers de la forêt. L’industrie des pâtes et papier figure en tête de liste parmi les secteurs les plus lucratifs au Québec, province où se sont installées les premières papeteries au Canada. En 1864, par exemple, ouvrait à Windsor Mills la première usine de pâte à la soude. En 1869, s’érigeait à Valleyfield la première usine canadienne de pâte mécanique et, en 1903, la première papeterie ouvrait ses portes à Saint-André d’Argenteuil, près de Lachute.Il existe 201 entreprises dans ce secteur qui fournissent de l’emploi à 103 000 travailleurs. L’industrie de la pulpe et du papier rapporte annuellement 728 millions de dollars et en verse 160 millions en salaires à 37 000 travailleurs ainsi qu’à 66 000 ouvriers de la forêt. L’industrie des pâtes et papier figure en tête de liste parmi les secteurs les plus lucratifs au Québec, province où se sont installées les premières papeteries au Canada. En 1864, par exemple, ouvrait à Windsor Mills la première usine de pâte à la soude. En 1869, s’érigeait à Valleyfield la première usine canadienne de pâte mécanique et, en 1903, la première papeterie ouvrait ses portes à Saint-André d’Argenteuil, près de Lachute. Source : Les Affaires, 14 octobre 1960, p.5.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...