Dévoilement de statistiques sur le taux de chômage au Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

La création de 14 000 emplois au cours du mois de décembre 2000 a rendu possible ce taux de 8 % qui constitue un signe encourageant pour les gouvernements. En 2000, 72 000 nouveaux emplois ont été créés au Québec. Près de 47 000 autres ont cependant été perdus, ce qui ne représente qu’un gain net de 25 000 emplois. Au même moment, le taux de chômage pour l’ensemble du Canada s’établit à 6,8 %, alors qu’aux États-Unis il est de 4 %. Le bel optimisme que suscite cette nouvelle s’accompagne de certaines inquiétudes car la plupart des observateurs pensent que l’économie nord-américaine connaîtra un ralentissement au cours des mois à venir. La création de 14 000 emplois au cours du mois de décembre 2000 a rendu possible ce taux de 8 % qui constitue un signe encourageant pour les gouvernements. En 2000, 72 000 nouveaux emplois ont été créés au Québec. Près de 47 000 autres ont cependant été perdus, ce qui ne représente qu’un gain net de 25 000 emplois. Au même moment, le taux de chômage pour l’ensemble du Canada s’établit à 6,8 %, alors qu’aux États-Unis il est de 4 %. Le bel optimisme que suscite cette nouvelle s’accompagne de certaines inquiétudes car la plupart des observateurs pensent que l’économie nord-américaine connaîtra un ralentissement au cours des mois à venir. Source : Le Devoir, 7 janvier 2001, p.1 et B1.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...