Dévoilement des résultats d’un sondage sur l’établissement d’une loterie provinciale

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Près de 100 000 personnes -98 790 pour être précis- répondent Oui à la question « Pour ou contre une loterie provinciale ? », alors que seulement 149 personnes s’affichent contre. Cette volonté se veut le reflet d’un certain consensus qui existe au Québec sur cette question, et ce même au sein de la classe politique. Jean-Louis Gagnon de « La Presse » écrit à ce sujet : « Si chaque province est libre de légiférer comme elle l’entend en ce qui concerne le commerce des alcools, pourquoi en serait-il autrement quand il s’agit d’une loterie ? » Rappelons que la mise sur pied d’une loterie provinciale est prohibée par l’article 179 du Code pénal. Près de 100 000 personnes -98 790 pour être précis- répondent Oui à la question « Pour ou contre une loterie provinciale ? », alors que seulement 149 personnes s’affichent contre. Cette volonté se veut le reflet d’un certain consensus qui existe au Québec sur cette question, et ce même au sein de la classe politique. Jean-Louis Gagnon de « La Presse » écrit à ce sujet : « Si chaque province est libre de légiférer comme elle l’entend en ce qui concerne le commerce des alcools, pourquoi en serait-il autrement quand il s’agit d’une loterie ? » Rappelons que la mise sur pied d’une loterie provinciale est prohibée par l’article 179 du Code pénal. Source : La Presse, 15 février 1961, p.1.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...