Digression à l’heure du solstice

, par Jean Provencher

Le mois de mai Au sein des plus closes retraites Que le printemps sait se choisir, Dans la verdure et les fleurettes Gîte ce doux mois du plaisir. Les zéphires lui font cortège Et de fleurs brodent les sentiers ; Comme pour lui jeter leur neige, Devant lui ploient les vieux pommiers. Savez-vous où […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2017/12/2...