Discours du premier ministre Pierre Elliott Trudeau à Washington

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Ce discours survient quelques mois après l’élection du Parti québécois, au Québec, et celle du nouveau président américain, Jimmy Carter, à Washington. Le premier ministre aborde plusieurs thèmes, dont l’économie et les relations canado-américaines en matière d’énergie. La question constitutionnelle canadienne donne également à Trudeau l’occasion de prononcer quelques-unes des phrases les plus percutantes de ce discours. Il déclare notamment : « La sécession soudaine du Québec signifierait l’échec tragique de notre rêve pluraliste, l’éclatement de notre mosaïque culturelle » et « La plupart des Canadiens savent que le morcellement de leur pays constituerait une déviation aberrante des normes qu’ils ont eux-mêmes établies et que ce serait là un crime contre l’histoire de l’humanité ».Ce discours survient quelques mois après l’élection du Parti québécois, au Québec, et celle du nouveau président américain, Jimmy Carter, à Washington. Le premier ministre aborde plusieurs thèmes, dont l’économie et les relations canado-américaines en matière d’énergie. La question constitutionnelle canadienne donne également à Trudeau l’occasion de prononcer quelques-unes des phrases les plus percutantes de ce discours. Il déclare notamment : « La sécession soudaine du Québec signifierait l’échec tragique de notre rêve pluraliste, l’éclatement de notre mosaïque culturelle » et « La plupart des Canadiens savent que le morcellement de leur pays constituerait une déviation aberrante des normes qu’ils ont eux-mêmes établies et que ce serait là un crime contre l’histoire de l’humanité ». Source : La Presse, 23 février 1977, p.1 et A6. http://www.ledevoir.com/politique/canada/427978/pierre-elliott-trudeau-au-congres-americain-la-vraie-histoire-d-une-fausse-citation

Voir en ligne : http://www.bilan.usherbrooke.ca/bil...