« Divagations »

, par Jean Provencher

Décidément, ce site baigne à l’occasion dans un monde féminin. Voici Ludovic et ses divagations. À Marthe D. « Quand donc te rencontrerai-je, ô toi que je dois aimer ? » Soudain, il me sembla qu’une ombre s’interposait entre la lumière et moi. Je levai les yeux et, Ciel, que vis-je ?  À deux pas devant […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2015/06/2...