Drapeaux en Nouvelle-France Outre les symboles du roi ou de la marine française...

, par 2e bataillon du régiment de la Sarre

Drapeaux en Nouvelle-France

Outre les symboles du roi ou de la marine française, plusieurs drapeaux font leur marque en Nouvelle-France. En effet, les nombreux conflits qui font rage en Europe incitent l’autorité royale à envoyer des troupes afin de garder ses possessions outre-mer. Au terme de la guerre de 7 ans, qui consacre la conquête de la Nouvelle-France par la Grande-Bretagne, neuf corps d'armée auront servi au Québec, soit : Carignan-Salières, La Reine, La Sarre, Royal-Rousillon, Languedoc, Guyenne, Berry, Béarn et les compagnies franches de la marine. Mentionnons également l'existence de milices canadiennes, mais ces dernières ne semblent pas avoir eu de drapeaux.

Chaque régiment est représenté par deux drapeaux, un dit « Colonel » qui dans la plupart des cas est blanc et un drapeau d’ordonnance, aux couleurs du régiment. Sous le règne de Louis XIV, le drapeau colonel, qui symbolise l’autorité, devient le drapeau du roi. Quelques régiments ajoutent certains motifs à leur drapeau colonel. En Nouvelle-France, il s'agit des régiments de La Reine et du Royal-Rousillon. Dans les deux cas, la croix blanche est semée de fleurs de lys. Celui de La Reine porte également quatre couronnes d'or au milieu. Quant aux drapeaux d’ordonnance, les couleurs sont différentes selon la provenance du régiment. Afin de s'assurer qu'il n'y ait pas de confusion sur le champ de bataille, tous les drapeaux français portent une cravate blanche au sommet de la hampe.


Enfin, soulignons qu'aucun vestige des drapeaux des régiments qui ont servi en Nouvelle-France ne nous est parvenu. En effet, lors de la capitulation de Montréal en 1760, Lévy fait brûler tous les drapeaux de son armée en guise de protestation vis-à-vis du vainqueur anglais qui refuse d’accorder les honneurs de la guerre aux vaincus.

Source : SSJB Richelieu-Yamaska


Voir en ligne : http://www.facebook.com/photo.php?f...