« Drôle de marché »

, par Jean Provencher

On lit dans l’Observateur de Joliette : Un fait inouï vient de nous être raconté. Dans une paroisse aux alentours de Joliette, un mari fatigué de sa femme l’aurait vendue pour un dollar et soixante cinq centins ; mais l’acheteur, peu satisfait de son emplette, revendit la mariée à son père avec un bénéfice de dix centins. […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2016/09/1...