Du Collège Manitou de La Macaza à l’Institution Kiuna d’Odanak : la genèse des établissements postsecondaires par et pour les Premières Nations au Québec1

Emanuelle Dufour
| :
En 1973, dans les installations de l’ancienne base miliaire de La Macaza, au Québec, ouvrait l’un des premiers établissements postsecondaires destinés aux étudiants autochtones du Canada. Si l’expérience du Collège Manitou ne dura que quelques années, elle eut pourtant un effet considérable sur la fortification d’une identification collective, sur l’essor d’un leadership et sur le processus d’autonomisation autochtones au Canada et au Québec. À travers le recensement de sources primaires et secondaires et l’apport de nouveaux témoignages d’acteurs clés, cet article propose de retracer les grandes lignes qui ont caractérisé la création, le développement puis la fermeture du Collège Manitou.
| :
Manitou College, one of the first Canadian post-secondary institutions for indigenous students, was created in 1973 on the abandoned site of the missile base located in La Macaza, Quebec. Despite its very short existence, Manitou College had a considerable impact on the definition of a collective indigenous identity and on the construction of First Nations leadership in Canada and Quebec. Using primary and secondary sources as well as new testimonies from key actors, this article aims to contextualize the rise and fall of Manitou College.

Voir en ligne : http://id.erudit.org/iderudit/1040572ar