Du changement au sein de la direction scientifique

, par Claudèle, Richard

Le bureau de direction du Laboratoire entame la nouvelle année avec des changements en son sein.   

Claire Séguin, membre de la direction scientifique depuis 2017, cède son siège en raison de son départ à la retraite. Elle fut, de 2015 à janvier 2022, directrice de la recherche et de la diffusion des collections patrimoniales de BAnQ, organisme partenaire du LHPM. Harold Bérubé, professeur au Département d’histoire de l’Université de Sherbrooke, quitte également le bureau de direction, qu’il avait intégré en 2019   

C’est Martin Drouin, professeur au Département d’études urbaines et touristiques de l’UQAM, qui prend la relève de M. Bérubé au sein de la direction scientifique. Collaborateur du LHPM depuis 2015, M. Drouin s’intéresse à la patrimonialisation et au sens investi dans la conservation du patrimoine. Dans cette optique, l’action citoyenne s’impose comme un axe privilégié de ses recherches. Il pilote présentement le projet «  D’‘’antiquaires’’ à agents mémoriels : sociétés historiques et association de citoyens dans la valorisation du passé  » en compagnie d’Alain Roy et MariFrance Charette. Mené par le Laboratoire depuis 2020, ce chantier de recherche vise à examiner l’apport des sociétés d’histoire locale et des associations de citoyens à la constitution et diffusion de la mémoire québécoise.    

Pour sa part, Dany Fougères, professeur au Département d’histoire de l’UQAM, reprend sa place au bureau de direction après trois ans d’absence. L’histoire des infrastructures et des réseaux techniques, l’aménagement du territoire et les transformations de l’environnement des villes se trouvent au cœur de ses intérêts de recherche. En tant que cochercheur au Laboratoire, M. Fougères a récemment mené le projet « Penser et construire la ville, de 1860/70 à 1930. Savoirs et savoir-faire urbains partagés : Montréal et la communauté des villes riveraines Saint-Laurent/Hudson ». Ce dernier questionnait l’existence – ou non – d’une communauté de villes, dont Montréal ferait partie, partageant entre elles des savoirs et savoir-faire en matière d’aménagement et d’urbanisme entre les années 1860/70 et 1930. Il dirige également un nouveau chantier de recherche, intitulé « La construction du pont Jacques-Cartier, histoire d’un défi technique et environnemental ».    

Enfin, les membres de la direction scientifique expriment à l’unanimité leurs plus vifs remerciements à Claire Séguin et à Harold Bérubé au terme de leurs mandats respectifs au Bureau. Ils soulignent leur assiduité et leur engagement envers le Laboratoire et l’apport éclairé dont ils ont fait bénéficier leurs collègues. 

The post Du changement au sein de la direction scientifique appeared first on Laboratoire d'histoire et de patrimoine de Montréal.

Voir en ligne : https://lhpm.uqam.ca/nouvelle/du-ch...