Du sirop d’érable dans les veines. Acériculteurs et acéricultrices de la Beauce

Bernard Genest
| :
À l’été 2014, Louise Décarie et Bernard Genest ont rencontré une douzaine d’acériculteurs et acéricultrices de la Beauce dans le but de compléter leurs dossiers de candidature dans le cadre du Programme de valorisation des porteurs de traditions de la Société québécoise d’ethnologie (Sqe). Dans son article, Genest rend compte de ces visites effectuées auprès de producteurs confrontés à l’émergence d’une industrie qui progresse au rythme d’importantes avancées technologiques dans un contexte de mise en marché qui ne favorise ni le savoir-faire, ni l’origine du produit, ni ses propriétés pédologiques. Après une brève présentation des informateurs et de leurs entreprises, l’auteur invite à une réflexion sur le maintien de la pratique à travers le changement et sur l’avenir du sirop d’érable dans un marché mondial de plus en plus compétitif. Le défi ne serait-il pas d’en faire véritablement un produit du terroir emblématique du Québec et de ses régions ?
| :
During the summer 2014, Louise Décarie and Bernard Genest met a dozen maple syrup producers of Beauce County with the aim of completing their application files within the framework of the « Programme de valorisation des porteurs de traditions » (Program for the valorization of traditions bearers) under the auspices of the Société québécoise d’ethnologie. In this article, Genest reports on meetings held with producers confronted with the emergence of an industry which progresses at a time of important technological breakthroughs, and evolving in a marketing context which does not favour know-how, or the product’s origin, nor its pedological properties. After a brief presentation of the informants and their businesses, the author invites us to reflect on the continuity of the practice through the process of change and on the future of maple syrup in an ever more competitive world market. Could the challenge today be to create a truly symbolic local product identified with Québec and its regions ?

Voir en ligne : http://id.erudit.org/iderudit/1037451ar