Échange controversé par les Alouettes de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

L’étonnement est d’autant plus grand qu’en retour de ces deux joueurs étoiles, les Alouettes ne reçoivent des Tiger-Cats de Hamilton que Bernie Faloney et Don Paquette. La transaction prendra une tournure différente avec la décision d’Etcheverry de poursuivre sa carrière aux États-Unis, mais elle causera néanmoins un ressentiment durable chez les amateurs de football du Québec. Surnomé « The Rifle » à cause de son bras puissant, Etcheverry était le quart-arrière des Alouettes depuis 1952. « Prince Hal » Patterson était pour sa part un des receveurs de passes les plus spectaculaires de la Ligue canadienne de football (LCF). Le propriétaire Ted Workman et l’entraîneur Perry Moss seront pointés du doigt pour cette transaction, une des plus controversées de l’histoire sportive montréalaise.L’étonnement est d’autant plus grand qu’en retour de ces deux joueurs étoiles, les Alouettes ne reçoivent des Tiger-Cats de Hamilton que Bernie Faloney et Don Paquette. La transaction prendra une tournure différente avec la décision d’Etcheverry de poursuivre sa carrière aux États-Unis, mais elle causera néanmoins un ressentiment durable chez les amateurs de football du Québec. Surnomé « The Rifle » à cause de son bras puissant, Etcheverry était le quart-arrière des Alouettes depuis 1952. « Prince Hal » Patterson était pour sa part un des receveurs de passes les plus spectaculaires de la Ligue canadienne de football (LCF). Le propriétaire Ted Workman et l’entraîneur Perry Moss seront pointés du doigt pour cette transaction, une des plus controversées de l’histoire sportive montréalaise. Source : nd

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...