Élection de Camillien Houde à la mairie de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

En tout, Houde obtient 83 481 votes contre 62 869 pour Gascon et 4 228 pour le candidat Rochefort, qui termine au troisième rang. Reconnaissant, il déclare le soir de l’élection : « Je n’ai jamais autant senti que ce soir que j’étais l’homme du peuple, le vôtre, et non celui des gens qui vous exploitent. » Quelques mois plus tard, l’alliance stratégique entre Houde et les Libéraux sera mise à l’épreuve par les déclarations du maire de Montréal qui s’oppose à la conscription que le gouvernement de William Lyon MacKenzie King a pourtant promis de ne pas imposer.En tout, Houde obtient 83 481 votes contre 62 869 pour Gascon et 4 228 pour le candidat Rochefort, qui termine au troisième rang. Reconnaissant, il déclare le soir de l’élection : « Je n’ai jamais autant senti que ce soir que j’étais l’homme du peuple, le vôtre, et non celui des gens qui vous exploitent. » Quelques mois plus tard, l’alliance stratégique entre Houde et les Libéraux sera mise à l’épreuve par les déclarations du maire de Montréal qui s’oppose à la conscription que le gouvernement de William Lyon MacKenzie King a pourtant promis de ne pas imposer. Source : La Presse, 12 décembre 1938, p.1, 3, 9-11, 15 et 27.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...