Élection de Jean Drapeau à la mairie de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le 25 septembre 1960, un mois avant l’élection, Jean Drapeau
annonçait la fondation du Parti civique. La création de cette nouvelle formation, qui présente 66 candidats à l’échevinage, confirme la rupture entre Drapeau et la Ligue d’action civique de Pierre Desmarais. Ce dernier ne réussira à faire élire aucun membre de sa formation au Conseil de ville en 1960. Pour sa part, Drapeau atteint son objectif : déloger Sarto Fournier de la mairie. Parallèlement à l’élection, un référendum permet l’élimination des conseillers de classe C, un groupe nommé par des « corps intermédiaires » - gens d’affaires, universités, etc.- et non par élection de l’ensemble de la population. Au cours de son mandat, Jean Drapeau mettra de l’avant plusieurs projets d’envergure, dont la construction du métro de Montréal.Le 25 septembre 1960, un mois avant l’élection, Jean Drapeau
annonçait la fondation du Parti civique. La création de cette nouvelle formation, qui présente 66 candidats à l’échevinage, confirme la rupture entre Drapeau et la Ligue d’action civique de Pierre Desmarais. Ce dernier ne réussira à faire élire aucun membre de sa formation au Conseil de ville en 1960. Pour sa part, Drapeau atteint son objectif : déloger Sarto Fournier de la mairie. Parallèlement à l’élection, un référendum permet l’élimination des conseillers de classe C, un groupe nommé par des « corps intermédiaires » - gens d’affaires, universités, etc.- et non par élection de l’ensemble de la population. Au cours de son mandat, Jean Drapeau mettra de l’avant plusieurs projets d’envergure, dont la construction du métro de Montréal. Source : La Presse, 26 septembre 1960, p.1, 25 octobre 1960, p.1, 3 et 4.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...