Élection de Jean Drapeau à la mairie de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Drapeau obtient 76 188 des voix contre 21 518 pour son plus proche adversaire, Adhémar Raynault. Au total, 25 candidats de la Ligue d’action civique sont élus. Au cours de cette élection, 79 personnes sont arrêtées pour « fausse identification ». Jeune avocat qui s’est distingué lors de l’enquête Caron sur la corruption policière, Drapeau avait d’abord fait une incursion en politique provinciale en 1944, dans le sillage de son implication au sein du mouvement d’opposition à la conscription. Il avait alors été défait. Entre 1954 et 1986, le nom de Drapeau sera constamment associé à Montréal, puisqu’il sera canadidat à la mairie de cette ville à neuf reprises. Il ne sera défait qu’à une occasion, en 1957.Drapeau obtient 76 188 des voix contre 21 518 pour son plus proche adversaire, Adhémar Raynault. Au total, 25 candidats de la Ligue d’action civique sont élus. Au cours de cette élection, 79 personnes sont arrêtées pour « fausse identification ». Jeune avocat qui s’est distingué lors de l’enquête Caron sur la corruption policière, Drapeau avait d’abord fait une incursion en politique provinciale en 1944, dans le sillage de son implication au sein du mouvement d’opposition à la conscription. Il avait alors été défait. Entre 1954 et 1986, le nom de Drapeau sera constamment associé à Montréal, puisqu’il sera canadidat à la mairie de cette ville à neuf reprises. Il ne sera défait qu’à une occasion, en 1957. Source : Le Devoir, 26 octobre 1954, p.1,3.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...