Élection de Norbert Rodrigue à la présidence de la Confédération des syndicats nationaux

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

À 35 ans, Rodrigue devient le plus jeune président de l’histoire de la centrale. Perçu comme un modéré, il remporte le vote à la présidence en défaisant le président du Conseil central de Montréal, Michel Chartrand
, 626 voix contre 255. Ce congrès de la CSN est témoin d’une autre première alors qu’une femme, Francine Lalonde, est élue première vice-présidente de la centrale.À 35 ans, Rodrigue devient le plus jeune président de l’histoire de la centrale. Perçu comme un modéré, il remporte le vote à la présidence en défaisant le président du Conseil central de Montréal, Michel Chartrand
, 626 voix contre 255. Ce congrès de la CSN est témoin d’une autre première alors qu’une femme, Francine Lalonde, est élue première vice-présidente de la centrale. Source : La Presse, 3 juillet 1976, p.1 et 6.

Voir en ligne : http://www.bilan.usherbrooke.ca/bil...