Élections partielles dans les comtés fédéraux de Brome—Missisquoi et Saint-Henri—Westmount

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Député de la circonscription de Saint-Henri-Westmount, Berger quitte son siège à la demande du premier ministre Jean Chrétien qui veut voir Lucienne Robillard accéder à la Chambre des communes. Dans Brome-Missisquoi, la tenue d’élections partielles est rendue nécessaire par le décès de Gaston Péloquin, survenu le 1er septembre 1994. Dans les deux cas, les élections sont remportées par les libéraux. Dans Brome-Missisquoi, Denis Paradis obtient 51 % des voix contre 42,2 % pour le bloquiste Jean-François Bertrand. Lucienne Robillard, candidate libérale dans Saint-Henri-Westmount, obtient pour sa part 75,9 % des suffrages. Sa plus proche rivale, Anne-Michèle Meggs du Bloc québécois, ne récolte que 14,1 % des voix.Député de la circonscription de Saint-Henri-Westmount, Berger quitte son siège à la demande du premier ministre Jean Chrétien qui veut voir Lucienne Robillard accéder à la Chambre des communes. Dans Brome-Missisquoi, la tenue d’élections partielles est rendue nécessaire par le décès de Gaston Péloquin, survenu le 1er septembre 1994. Dans les deux cas, les élections sont remportées par les libéraux. Dans Brome-Missisquoi, Denis Paradis obtient 51 % des voix contre 42,2 % pour le bloquiste Jean-François Bertrand. Lucienne Robillard, candidate libérale dans Saint-Henri-Westmount, obtient pour sa part 75,9 % des suffrages. Sa plus proche rivale, Anne-Michèle Meggs du Bloc québécois, ne récolte que 14,1 % des voix. Source : Le Devoir, 14 février 1995, p.A1, 15 février 1995, p.A4. La Presse, Jeudi 29 décembre 1994, p.A1
Bibliothèque du Parlement, http://www.parl.gc.ca/

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...