Élimination du Canadien de Montréal aux mains des Flyers de Philadelphie

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Il y a beaucoup de points d’interrogation au début de la saison 2009-2010, le Canadien de Montréal ayant effectué d’importants changements pendant la saison morte. Le gardien Jaroslav Halak et l’attaquant Michael Cammalleri sont parmi les révélations d’une saison qui est également marquée par le départ du directeur gérant Bob Gainey et son remplacement par Pierre Gauthier. L’équipe de l’entraîneur Jacques Martin ne confirme toutefois sa place dans les séries éliminatoires qu’à la dernière joute du calendrier, contre les Maple Leafs de Toronto. En première ronde, le Canadien cause une forte surprise en disposant en 7 parties des Capitals de Washington, meneurs au classement de la saison régulière. Il joue ensuite le même tour, également en 7 parties, aux champions en titre de la coupe Stanley, les Penguins de Pittsburgh. Dans les deux cas, les Montréalais, qui ne sont pas le choix des parieurs, réussissent le tour de force de remporter la partie décisive sur la patinoire de l’adversaire. Ces succès inattendus ravivent l’intérêt pour le hockey au Québec. L’équipe participant à sa première finale de conférence depuis 1993, les partisans se surprennent à rêver d’une conquête de la coupe Stanley. Mais le rêve du Canadien prend fin contre les Flyers de Philadelphie qui remportent la série en 5 parties. Le public montréalais a néanmoins profité de ces semaines mouvementées pour apprécier de nouvelles vedettes comme le gardien Halak, ainsi que les attaquants Cammalleri et Gionta qui ont connu des séries remarquables.Il y a beaucoup de points d’interrogation au début de la saison 2009-2010, le Canadien de Montréal ayant effectué d’importants changements pendant la saison morte. Le gardien Jaroslav Halak et l’attaquant Michael Cammalleri sont parmi les révélations d’une saison qui est également marquée par le départ du directeur gérant Bob Gainey et son remplacement par Pierre Gauthier. L’équipe de l’entraîneur Jacques Martin ne confirme toutefois sa place dans les séries éliminatoires qu’à la dernière joute du calendrier, contre les Maple Leafs de Toronto. En première ronde, le Canadien cause une forte surprise en disposant en 7 parties des Capitals de Washington, meneurs au classement de la saison régulière. Il joue ensuite le même tour, également en 7 parties, aux champions en titre de la coupe Stanley, les Penguins de Pittsburgh. Dans les deux cas, les Montréalais, qui ne sont pas le choix des parieurs, réussissent le tour de force de remporter la partie décisive sur la patinoire de l’adversaire. Ces succès inattendus ravivent l’intérêt pour le hockey au Québec. L’équipe participant à sa première finale de conférence depuis 1993, les partisans se surprennent à rêver d’une conquête de la coupe Stanley. Mais le rêve du Canadien prend fin contre les Flyers de Philadelphie qui remportent la série en 5 parties. Le public montréalais a néanmoins profité de ces semaines mouvementées pour apprécier de nouvelles vedettes comme le gardien Halak, ainsi que les attaquants Cammalleri et Gionta qui ont connu des séries remarquables. Source : La Presse, 25 mai 2010, p. 1 et al. 
http://www.radio-canada.ca/sports/hockey/2010/05/24/005-habs-flyers-5.shtml

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...