Elles-mêmes en personne

, par Jean Provencher

Nées dans le fatras du déracinement d’un arbre géant. Il faut s’enlever du chemin …ou s’incliner. Mieux ? Se taire. Elles sont.   Sans nom. Loin de tout. Dans une forêt inconnue. Porteuses. Assurant la suite.

Voir en ligne : https://jeanprovencher.com/2020/05/...