Éloge de la grand-mère

, par Jean Provencher

Dans La Patrie du 5 mai 1902, le chroniqueure Madeleine [de son vrai nom Anne-Marie Gleason] consacre son propos à l’aïeule. Extraits. La grand-mère se fait l’ange-gardien du berceau, elle épie le premier regard de bébé, tressaille à son premier pleur, répond à son premier rire, soutient son premier pas, recueille son premier mot, et […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2015/05/2...