En 1907, le correspondant de La Patrie à Sainte-Anne-de-la-Pérade prévoit un gros printemps de sucre

, par Jean Provencher

Nous sommes à 49 kilomètres à l’est de Trois-Rivières en bordure du fleuve. Si le beau temps continue, on commencera les sucres bientôt. Les cultivateurs commencent à se préparer dans ce but. On a parfois commencé à entailler les érables le 14 mars. On prédit une récolte de sucre abondante, vu la grande quantité de […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2018/03/1...