Enlèvement du directeur de crédit de la Caisse populaire de Sherbrooke-est, Charles Marion

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

L’enlèvement de Charles Marion et la demande de rançon qui suit déclenchent une des plus célèbres affaires criminelles de l’histoire du Québec. Une série de rebondissements vont marquer les 82 prochains jours, dont quelques tentatives ratées de verser la rançon demandée par les ravisseurs. Charles Marion sera finalement retrouvé le 27 octobre, près de l’aéroport de Sherbrooke. Sa libération a été obtenue en retour d’une rançon de 50 000 $. « L’affaire » ne trouvera cependant son dénouement que l’année suivante, avec l’arrestation et l’incarcération des ravisseurs. L’enlèvement de Charles Marion et la demande de rançon qui suit déclenchent une des plus célèbres affaires criminelles de l’histoire du Québec. Une série de rebondissements vont marquer les 82 prochains jours, dont quelques tentatives ratées de verser la rançon demandée par les ravisseurs. Charles Marion sera finalement retrouvé le 27 octobre, près de l’aéroport de Sherbrooke. Sa libération a été obtenue en retour d’une rançon de 50 000 $. « L’affaire » ne trouvera cependant son dénouement que l’année suivante, avec l’arrestation et l’incarcération des ravisseurs. Source : La Tribune, 9 août 1977, p.1, 20 octobre 1977, p.1, 8-9 et 22.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...