Entre Montcalm et Wolfe : Ramezay, signataire de la capitulation de Québec

, par Instantanés

C’est notamment par l’entremise du fonds Jean Baptiste Nicolas Roch de Ramezay que BAnQ Québec conserve précieusement, et rend accessible sur son portail, des documents originaux témoignant des derniers moments de la Nouvelle-France.

Bien qu’il soit moins connu que Montcalm et Wolfe, Ramezay est au cœur des événements qui se sont déroulés pendant les dernières heures de la bataille des plaines d’Abraham. Responsable de la défense de la haute ville – et en raison de la mort des deux généraux au combat –, il est l’auteur d’une suite de documents grâce auxquels nous connaissons aujourd’hui le déroulement de ces instants cruciaux.

 

Vue de la prise de Québec, le 13 septembre 1759, Laurie and Whittle , 1er novembre 1797. BAnQ Québec (P600,S5,PGC49)

 

Le 13 septembre 1759, les forces britanniques, sous les ordres du général James Wolfe, parviennent aux plaines d’Abraham. Quelques heures plus tard, Ramezay reçoit de Vaudreuil les termes de la capitulation de Québec tel qu’approuvés par Montcalm sur son lit de mort. Ces termes s’accompagnent de l’instruction suivante  : « Qu’il ne doit pas attendre que l’ennemi l’emporte d’assaut, ainsi si-tôt qu’il manquera de vivres, il arborera le drapeau blanc et enverra l’officier de la garnison le plus capable et le plus intelligent pour proposer sa capitulation ».

Le 14 septembre, Ramezay constate que les vivres, destinés aux troupes et aux quatre mille habitants, ne suffiront plus dans huit jours. Le 17 septembre, à 15 heures, devant le bombardement imminent de Québec, et suite à une requête des marchands et bourgeois de la ville ainsi que de la décision du conseil de guerre, Ramezay fait hisser le drapeau blanc sur Québec.

À 23 heures, Armand de Joannès, major de Québec, se rend au quartier général des forces armées britanniques et présente un document signé par Ramezay aux successeurs de Wolfe. Ces derniers, Charles Saunders et George Townshend, signent les articles de la capitulation de la ville le 18 septembre 1759. Le lendemain, 19 septembre, Jean Baptiste Nicolas Roch de Ramezay remet la ville de Québec aux Britanniques.

 

Signature des onze articles de la capitulation de Québec

Signature des onze articles de la capitulation de Québec demandés par Ramezay, approuvés par l’amiral Sir Charles Saunders et le général George Townshend, 18 septembre 1759. BAnQ Québec (P224, P4)


 

Pour en connaître davantage sur ces documents ou pour les consulter en ligne, vous pouvez accéder à la description du fonds Ramezay sur le portail de BAnQ en cliquant sur ce lien. En plus du document officiel de la capitulation de Québec, vous pourrez voir le procès-verbal du conseil de guerre du 15 septembre 1759, les écrits portant sur la relation du siège de Québec du 17 mai au 20 septembre 1759, la correspondance du marquis de Vaudreuil au sieur de Ramezay, une lettre de Montcalm, des documents sur l’état des vivres en magasin à Québec ainsi que des mémoires du lieutenant Ramezay au sujet de la reddition de la ville de Québec. Tous ces documents sont conservés à BAnQ Québec.

 

Sophie Côté, archiviste – BAnQ Québec

Cet article Entre Montcalm et Wolfe : Ramezay, signataire de la capitulation de Québec est apparu en premier sur Instantanés.

Voir en ligne : http://blogues.banq.qc.ca/instantan...