Entre le père et l’artiste. Les héritiers de Médard Bourgault à Saint-Jean-Port-Joli

Benoit Vaillancourt
À Saint-Jean-Port-Joli, une corporation sans but lucratif s’est donné la mission de garder vivant le legs de Médard Bourgault (1897-1967), le sculpteur sur bois qui a fait la renommée de la municipalité en tant que « capitale de l’artisanat ». Administrée en majorité par des descendants de Bourgault, parfois eux-mêmes des sculpteurs, la corporation nous amène à interroger les rapports entre les héritiers et leur ascendant. Dans cet article, la dualité de la figure du parent-artiste ainsi que la circulation intergénérationnelle des oeuvres et des savoirs sont abordées pour comprendre l’enjeu de la transmission d’un patrimoine familial qui correspond en même temps à un patrimoine culturel.

Voir en ligne : http://www.erudit.org/fr/revues/rab...