Entrée de Terre-Neuve dans la Confédération

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Pour les Terre-Neuviens, il s’agissait d’un deuxième référendum portant sur cette question. Le premier, tenu le 3 juin, offrait trois options aux électeurs : l’indépendance, le statu quo ou le rattachement à la confédération canadienne. Le libéral Joey Smallwood est le premier premier ministre de la dixième province du Canada. À la suite du vote historique du 2 juillet 1948, il déclare : « Nous ne sommes pas des archanges ni des surhommes, mais de simples Terre-Neuviens qui font tout ce qu’ils peuvent pour améliorer le sort des masses travailleuses et pour faire de Terre-Neuve un endroit viable pour ses citoyens. » Smallwood demeurera premier ministre de Terre-Neuve jusqu’en 1972.Pour les Terre-Neuviens, il s’agissait d’un deuxième référendum portant sur cette question. Le premier, tenu le 3 juin, offrait trois options aux électeurs : l’indépendance, le statu quo ou le rattachement à la confédération canadienne. Le libéral Joey Smallwood est le premier premier ministre de la dixième province du Canada. À la suite du vote historique du 2 juillet 1948, il déclare : « Nous ne sommes pas des archanges ni des surhommes, mais de simples Terre-Neuviens qui font tout ce qu’ils peuvent pour améliorer le sort des masses travailleuses et pour faire de Terre-Neuve un endroit viable pour ses citoyens. » Smallwood demeurera premier ministre de Terre-Neuve jusqu’en 1972. Source : L’Encyclopédie du Canada : édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.2425-2426.

Voir en ligne : http://www.bilan.usherbrooke.ca/bil...