Entrée en vigueur de la prohibition à Hull

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Dès l’annonce de la prohibition en Ontario, la ville de Hull fut littéralement assiégée par les résidents ontariens qui fréquentent les hôtels, maisons de jeu, bordels, etc. Le criminalité a connu une hausse spectaculaire et le nombre d’arrestations a augmenté de façon vertigineuse. Pour mettre un terme au débat qui oppose les forces prohibitionistes et libérales, la municipalité de Hull tient un référendum sur la prohibition. Les grands industriels, les forces de l’ordre, les femmes, les journaux locaux et les membres du clergé seront les principaux défenseurs de la prohibition. Malgré l’opposition des hôteliers, celle-ci entre en vigueur le 1er mai 1918. En quelques mois, s’organisera un marché noir d’alcool frelaté qui s’avérera encore plus destructeur que l’alcool en vente libre. Devant ce fléau, la municipalité retournera devant la population en juillet 1919. Cette fois, la prohibition sera abrogée à 713 voix contre 103.Dès l’annonce de la prohibition en Ontario, la ville de Hull fut littéralement assiégée par les résidents ontariens qui fréquentent les hôtels, maisons de jeu, bordels, etc. Le criminalité a connu une hausse spectaculaire et le nombre d’arrestations a augmenté de façon vertigineuse. Pour mettre un terme au débat qui oppose les forces prohibitionistes et libérales, la municipalité de Hull tient un référendum sur la prohibition. Les grands industriels, les forces de l’ordre, les femmes, les journaux locaux et les membres du clergé seront les principaux défenseurs de la prohibition. Malgré l’opposition des hôteliers, celle-ci entre en vigueur le 1er mai 1918. En quelques mois, s’organisera un marché noir d’alcool frelaté qui s’avérera encore plus destructeur que l’alcool en vente libre. Devant ce fléau, la municipalité retournera devant la population en juillet 1919. Cette fois, la prohibition sera abrogée à 713 voix contre 103. Source : Chad Gaffield, dir., Histoire de l’Outaouais, Coll. « Les régions du Québec », Québec, IQRC, 1994, p.425.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...