Est-ce la fin des chiens de traîneau ?

, par Jean Provencher

Au début de mars 1883, un député de la Nouvelle-Écosse présente un projet de loi aux Communes, à Ottawa, défendant l’attelage de chiens sous peine d’emprisonnement pour trois mois ou plus. Le Sorelois du 6 mars 1883 proteste. Cette clause, si elle devient loi, va affecter bien des pauvres gens qui se servent de chiens […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2015/03/0...