Évasion de Jacques Mesrine et de sa conjointe de la prison de Gaspé

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le couple sera repris et acquitté de cette première accusation. Mais, en 1972, Mesrine sera accusé et reconnu coupable, cette fois d’avoir enlevé l’homme d’affaires Georges Deslauriers contre une rançon. Par la suite, il réussira à s’évader de l’unité à sécurité maximale de Saint-Vincent-de-Paul deux fois, avant de retourner en France où il sera poursuivi par la justice française jusqu’à sa mort, en 1979.Le couple sera repris et acquitté de cette première accusation. Mais, en 1972, Mesrine sera accusé et reconnu coupable, cette fois d’avoir enlevé l’homme d’affaires Georges Deslauriers contre une rançon. Par la suite, il réussira à s’évader de l’unité à sécurité maximale de Saint-Vincent-de-Paul deux fois, avant de retourner en France où il sera poursuivi par la justice française jusqu’à sa mort, en 1979. Source : Le Mémorial du Québec, tome VIII, 1966-1976, Montréal, éd. du Mémorial, 1979, p.124.

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...