Expansion du centre des technologies textiles

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le Centre des technologies textiles de Saint-Hyacinthe a été fondé en 1987. Il est le seul établissement du genre au Canada avec ses secteurs chimie et fabrication textile. Le but de cet organisme sans but commercial est de développer ses propres recherches dans le domaine des géosynthétiques. Quelques-uns des projets du Centre consistent à développer de nouveaux filtres bactériens pour les fins de traitement des eaux usées, de même que de développer des vêtements légers de protection contre les rayons ultraviolets dans le but de réduire les cas de cancer de la peau. L’entreprise gère ses activités avec un budget annuel de 3 millions de dollars et réussit à réinvestir chaque année près de 10 % de cette somme. « Notre mission est d’aider les entreprises à être plus concurrentielles en développant des produits de haute valeur ajoutée », explique Jacek Mlynarek, directeur général du Centre.Le Centre des technologies textiles de Saint-Hyacinthe a été fondé en 1987. Il est le seul établissement du genre au Canada avec ses secteurs chimie et fabrication textile. Le but de cet organisme sans but commercial est de développer ses propres recherches dans le domaine des géosynthétiques. Quelques-uns des projets du Centre consistent à développer de nouveaux filtres bactériens pour les fins de traitement des eaux usées, de même que de développer des vêtements légers de protection contre les rayons ultraviolets dans le but de réduire les cas de cancer de la peau. L’entreprise gère ses activités avec un budget annuel de 3 millions de dollars et réussit à réinvestir chaque année près de 10 % de cette somme. « Notre mission est d’aider les entreprises à être plus concurrentielles en développant des produits de haute valeur ajoutée », explique Jacek Mlynarek, directeur général du Centre. Source : Les Affaires, Samedi 7 octobre 2000, p.44

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...