Explosion chez Bell Canada

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Avant l’explosion, un inconnu avait appelé les responsables de la compagnie pour les aviser de l’existence de la bombe. Devant l’absence d’explications, certains s’interrogent sur les motifs de ce geste qui survient un an après la Crise d’octobre. D’autant plus que, deux jours plus tard, le 5 septembre, une autre bombe explosera à l’école élémentaire anglophone Sainte-Rita-d’Ahuntsic. Elle endommagera un bureau et des fenêtres, mais sans plus. Avant l’explosion, un inconnu avait appelé les responsables de la compagnie pour les aviser de l’existence de la bombe. Devant l’absence d’explications, certains s’interrogent sur les motifs de ce geste qui survient un an après la Crise d’octobre. D’autant plus que, deux jours plus tard, le 5 septembre, une autre bombe explosera à l’école élémentaire anglophone Sainte-Rita-d’Ahuntsic. Elle endommagera un bureau et des fenêtres, mais sans plus. Source : Le Devoir, 4 septembre 1971, p.1, 7 septembre 1971, p.3.

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...