Fin des Jeux olympiques d’hiver de Turin

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le Canada arrive au troisième rang des pays en ce qui a trait au nombre total de médailles. Il n’est devancé que par l’Allemagne et les États-Unis. Ce succès s’explique en grande partie par les performances de la délégation féminine, notamment de Cindy Klassen qui, à elle seule, monte cinq fois sur le podium (une médaille d’or, deux d’argent, deux de bronze). La patineuse manitobaine porte sa récolte en carrière à six médailles olympiques, un record canadien. Une autre étoile de ces Jeux est la patineuse de vitesse Clara Hughes. En remportant la victoire dans l’épreuve de 5 000 mètres, cette Québécoise d’adoption ajoute elle aussi à une feuille de route fort impressionnante. Détentrice de l’argent dans l’épreuve de la poursuite par équipe, Hughes avait déjà gagné l’argent sur 5 000 mètres à Salt Lake City, en 2002, ainsi que deux médailles de bronze, cette fois en cyclisme, lors des jeux d’été d’Atlanta, en 1996. Parmi les autres victoires canadiennes à Turin, soulignons celle de l’équipe masculine de curling ainsi que celle de l’équipe féminine de hockey sur glace. Considérée comme une des favorites pour remporter l’or, l’équipe masculine de hockey sur glace déçoit pour sa part en ne réussissant même pas à accéder à la ronde des médailles.Le Canada arrive au troisième rang des pays en ce qui a trait au nombre total de médailles. Il n’est devancé que par l’Allemagne et les États-Unis. Ce succès s’explique en grande partie par les performances de la délégation féminine, notamment de Cindy Klassen qui, à elle seule, monte cinq fois sur le podium (une médaille d’or, deux d’argent, deux de bronze). La patineuse manitobaine porte sa récolte en carrière à six médailles olympiques, un record canadien. Une autre étoile de ces Jeux est la patineuse de vitesse Clara Hughes. En remportant la victoire dans l’épreuve de 5 000 mètres, cette Québécoise d’adoption ajoute elle aussi à une feuille de route fort impressionnante. Détentrice de l’argent dans l’épreuve de la poursuite par équipe, Hughes avait déjà gagné l’argent sur 5 000 mètres à Salt Lake City, en 2002, ainsi que deux médailles de bronze, cette fois en cyclisme, lors des jeux d’été d’Atlanta, en 1996. Parmi les autres victoires canadiennes à Turin, soulignons celle de l’équipe masculine de curling ainsi que celle de l’équipe féminine de hockey sur glace. Considérée comme une des favorites pour remporter l’or, l’équipe masculine de hockey sur glace déçoit pour sa part en ne réussissant même pas à accéder à la ronde des médailles. Source : La Presse, 26 février 2006, p.1, Cahier Sports S1 à S9 ; 27 février 2006, p. 1 à 3, puis Cahier Sports S1 à S12. Le Devoir, 27 février 2006, p.1.

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...