Fin du monopole de Bell Canada dans le domaine des communications

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Il aura fallu 40 jours d’audiences pour que le CRTC rende une décision dans ce dossier, le plus complexe qui lui ait jamais été présenté. L’organisme base sa décision sur la nécessité d’introduire la libre concurrence dans ce secteur. D’ici quelques mois, les abonnés de Bell Canada et des autres compagnies régionales pourront ainsi utiliser les services de deux nouveaux venus dans l’interurbain, soit les sociétés Unitel et BCRL. Le CRTC leur a donné le feu vert pour pénétrer le très lucratif marché des communications interurbaines évalué à 7,5 milliards.Il aura fallu 40 jours d’audiences pour que le CRTC rende une décision dans ce dossier, le plus complexe qui lui ait jamais été présenté. L’organisme base sa décision sur la nécessité d’introduire la libre concurrence dans ce secteur. D’ici quelques mois, les abonnés de Bell Canada et des autres compagnies régionales pourront ainsi utiliser les services de deux nouveaux venus dans l’interurbain, soit les sociétés Unitel et BCRL. Le CRTC leur a donné le feu vert pour pénétrer le très lucratif marché des communications interurbaines évalué à 7,5 milliards. Source : La Presse, 13 juin 1992 p. A1

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...