Fondation de l’École ménagère provinciale de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Cette école engage deux enseignantes, dont Jeanne Anctil, qui formeront une centaine de jeunes filles à l’enseignement de l’art ménager entre 1906 et 1926. Celles-ci enseigneront à leur tour à des milliers de jeunes Québécoises à travers les villes et villages de la province.Cette école engage deux enseignantes, dont Jeanne Anctil, qui formeront une centaine de jeunes filles à l’enseignement de l’art ménager entre 1906 et 1926. Celles-ci enseigneront à leur tour à des milliers de jeunes Québécoises à travers les villes et villages de la province. Source : Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, section Jacques-Viger, Cent soixante femmes du Québec, 1834-1994, 1996, p.33.

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...