Fondation de la Fédération nationale Saint-Jean-Baptiste

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Pour la plupart, les femmes membres de la FNSJB proviennent de milieux bourgeois. Certaines s’impliquent déjà pour la défense des droits juridiques et politiques des femmes à travers le Montreal Local Council of Women. D’autres sont actives socialement dans différentes sphères de la société québécoise comme la santé, l’éducation, le travail et, bien entendu, les oeuvres de charité. Toutes ont à coeur l’idéologie chrétienne qui prévaut dans le Québec francophone, contrairement à certains organismes féministes anglophones qui ont un caractère non-confessionnel.Pour la plupart, les femmes membres de la FNSJB proviennent de milieux bourgeois. Certaines s’impliquent déjà pour la défense des droits juridiques et politiques des femmes à travers le Montreal Local Council of Women. D’autres sont actives socialement dans différentes sphères de la société québécoise comme la santé, l’éducation, le travail et, bien entendu, les oeuvres de charité. Toutes ont à coeur l’idéologie chrétienne qui prévaut dans le Québec francophone, contrairement à certains organismes féministes anglophones qui ont un caractère non-confessionnel. Source : Yolande Pinard, Marie Lavigne et Jennifer Stoddard, « La Fédération nationale Saint-Jean-Baptiste au début du 20e siècle » dans Les femmes dans la société québécoise, Montréal, Boréal Express, 1977, 89-108. Nicolle Forget et al., Justine Lacoste-Beaubien et l’Hôpital Sainte-Justine, Montréal, Presses de l’Université du Québec, 1995, p.209.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...