Fondation du Centre musical canadien par le Conseil Canadien de la Musique

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Cette institution prendra le nom de Centre de musique canadienne (MC) en 1973. En pratique, le Centre MC oeuvre à différents niveaux : il offre un grand nombre de services d’information, administre plusieurs bourses, offre des services de copie et de reprographie aux compositeurs professionnels et accorde à certains compositeurs professionnels le statut de compositeurs agréés. Il contribue également à établir les liens entre compositeurs et éditeurs, agences de commandes, exécutants, sociétés et compagnies d’enregistrement, participe à des échanges internationaux de musique contemporaine et met sur pied différents projets d’envergure comme des publications et des eregistrements. « L’action du Centre CM a contribué à une croissance marquée de l’exécution de la musique canadienne et à une meilleure reconnaissance des compositeurs canadiens. »Cette institution prendra le nom de Centre de musique canadienne (MC) en 1973. En pratique, le Centre MC oeuvre à différents niveaux : il offre un grand nombre de services d’information, administre plusieurs bourses, offre des services de copie et de reprographie aux compositeurs professionnels et accorde à certains compositeurs professionnels le statut de compositeurs agréés. Il contribue également à établir les liens entre compositeurs et éditeurs, agences de commandes, exécutants, sociétés et compagnies d’enregistrement, participe à des échanges internationaux de musique contemporaine et met sur pied différents projets d’envergure comme des publications et des eregistrements. « L’action du Centre CM a contribué à une croissance marquée de l’exécution de la musique canadienne et à une meilleure reconnaissance des compositeurs canadiens. » Source : Recherche effectuée dans le cadre du projet « Données sur l’histoire de la création musicale au Québec, 1940-2000 (chronologie et bibliographie) », un projet subventionné par le FCAR. (citation extraite de) Patricia Shand, « Centre de musique canadienne », Encyclopédie de la musique du Canada, deuxième édition, Helmut Kalmann, Gilles Potvin et Kenneth Winters, dir., Montréal, Fides, 1993 (1982), p.545.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...