Fondation du « Journal de Québec »

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Désirant refaire à Québec ce qu’il a accompli à Montréal, Pierre Péladeau
lance un nouveau quotidien du nom de « Le Journal de Québec ». Son objectif se réalise très vite. Le lendemain de la disparition de « L’Événement », un autre journal de Québec, le 6 mars 1967, « Le Journal de Québec » voit le jour. Les nouvelles sont rédigées à Québec mais la mise en page et l’impression se font à Montréal. Malgré leurs titres différents, « Le Journal de Montréal » et « Le Journal de Québec » possèdent un contenu semblable. À partir du 6 décembre 1971, le journal sera entièrement produit à Québec. Ce changement permettra aux lecteurs de la Vieille Capitale d’obtenir plus de nouvelles, une meilleure mise en page et, surtout, d’avoir un contenu plus près de leurs priorités. Désirant refaire à Québec ce qu’il a accompli à Montréal, Pierre Péladeau
lance un nouveau quotidien du nom de « Le Journal de Québec ». Son objectif se réalise très vite. Le lendemain de la disparition de « L’Événement », un autre journal de Québec, le 6 mars 1967, « Le Journal de Québec » voit le jour. Les nouvelles sont rédigées à Québec mais la mise en page et l’impression se font à Montréal. Malgré leurs titres différents, « Le Journal de Montréal » et « Le Journal de Québec » possèdent un contenu semblable. À partir du 6 décembre 1971, le journal sera entièrement produit à Québec. Ce changement permettra aux lecteurs de la Vieille Capitale d’obtenir plus de nouvelles, une meilleure mise en page et, surtout, d’avoir un contenu plus près de leurs priorités. Source : André Beaulieu et Jean Hamelin, La presse québécoise des origines à nos jours, tome 10 : 1964-1975, Québec, Les Presses de l’Université Laval, 1982, p.166-168.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...