Fuite de gaz mortelle à Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

L’accident, qui survient à 7 heures 55 du matin, entraîne la destruction de trois maisons. La compagnie Gaz Métropolitain nie toute responsabilité. Selon le président de la compagnie, Jean Gaulin :« Définitivement, dans la tête des gens, il va y avoir un impact négatif à court terme. Mais, il faut se rappeler que le gaz se classe en septième place comme cause d’accident parmi les sources d’énergies. »L’accident, qui survient à 7 heures 55 du matin, entraîne la destruction de trois maisons. La compagnie Gaz Métropolitain nie toute responsabilité. Selon le président de la compagnie, Jean Gaulin :« Définitivement, dans la tête des gens, il va y avoir un impact négatif à court terme. Mais, il faut se rappeler que le gaz se classe en septième place comme cause d’accident parmi les sources d’énergies. » Source : Le Devoir, 19 décembre 1984, p.1,10.

Voir en ligne : http://www.bilan.usherbrooke.ca/bil...