Fusion de deux groupes d’ingénieurs conseils de Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Cette fusion met un terme à une longue période de tractations. Pour le moment, on ne prévoit pas que cette transaction entraînera des pertes d’emplois.Cette fusion met un terme à une longue période de tractations. Pour le moment, on ne prévoit pas que cette transaction entraînera des pertes d’emplois. Source : Les Affaires, 31 octobre 1992, p.19. Le Soleil, 8 novembre 1992, p.B10.

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...