Histoires de paroisses en 1900 et histoire de l’histoire

Andrée Fortin
| :
Comment écrivait-on l’histoire en 1900, dans le mouvement de bascule entre l’histoire comme une des belles-lettres et l’histoire scientifique ? Deux sources de cette époque publient en tout plus de 200 portraits de paroisses : le Bulletin des recherches historiques et Le diocèse de Montréal à la fin du dixneuvième siècle, et la mosaïque qu’ensemble ils composent est très cohérente. Ils permettent de cerner comment en 1900 on conçoit la dynamique du peuplement et l’occupation du territoire, la place relative de l’histoire politique, sociale et économique, de voir quels sont les groupes en présence, quels sont les héros et les visionnaires dans cette histoire. Se dégage de cela un imaginaire de l’espace, du progrès et des utopies territoriales. Bref, cela permet de réfléchir à l’histoire de l’histoire du Québec.
| :
How was history written in 1900 in the seesaw movement between history as great literature and scientific history ? Two sources from the period published more than 200 parochial portraits : the Bulletin des recherches historiques [Historical Research Bulletin] and Le diocèse de Montréal à la fin du dix-neuvième siècle [The Diocese of Montreal at the end of the Nineteenth Century] that together form a very coherent mosaic. The two sources help us to understand how people in 1900 perceived colonization and the occupation of territory, the respective roles of political, social and economic history and to discern which groups were present and who the heroes and the visionaries of the period were. From this emerges the imagination of space and progress and territorial utopias. In short, this helps us reflect upon the history of the history of Québec.

Voir en ligne : http://id.erudit.org/iderudit/1038745ar