Il arrive que la nuit inspire les poètes

, par Jean Provencher

Ainsi Jean Charbonneau s’adresse à Sirius, vue de la Terre l’étoile la plus brillante du ciel après le Soleil. Sirius Regarde-moi du fond de ton immensité, Sirius au front d’or, éblouissante et belle ! Mon âme te comprend, mon âme est immortelle Et ses rayons sont faits de ton éternité ! Vous êtes toutes […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2017/05/1...