Il y aurait tant à dire du pigeon voyageur

, par Jean Provencher

Si, un jour, vous avez le bonheur de croiser un colombophile et qu’il a quelques minutes à vous accorder, pressez-le de questions. Mon ramoneur l’est et il en a long à raconter. Le journal La Patrie reproduit le 25 août 1900 un long article, sans doute français, non signé, sur « Les pigeons de la marine. […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2015/08/0...