Inauguration de l’Insectarium de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le projet voit le jour grâce aux efforts concertés des gouvernements, de Pierre Bourque
, directeur du Jardin botanique de Montréal, et d’un don inusité de 250 000 insectes, de l’entomologiste Geoges Brossard. Son coût est évalué à 4,1 millions de dollars. Impressionné par l’envergure des collections, le maire Doré déclare : « Avec le Jardin botanique, l’Insectarium et le Biodôme, l’Est de Montréal pourra bientôt s’enorgueillir de posséder le plus important complexe d’interprétation des sciences naturelles au monde. »Le projet voit le jour grâce aux efforts concertés des gouvernements, de Pierre Bourque
, directeur du Jardin botanique de Montréal, et d’un don inusité de 250 000 insectes, de l’entomologiste Geoges Brossard. Son coût est évalué à 4,1 millions de dollars. Impressionné par l’envergure des collections, le maire Doré déclare : « Avec le Jardin botanique, l’Insectarium et le Biodôme, l’Est de Montréal pourra bientôt s’enorgueillir de posséder le plus important complexe d’interprétation des sciences naturelles au monde. » Source : La Presse, 9 février 1990, p.A3.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...